Comment procéder pour protéger son réseau des cyberattaques ?

Aujourd’hui, l’internet est devenu presque incontournable et peu de choses peuvent se faire sans cet outil. Avoir un réseau qui donne un bon accès à internet est donc désormais vital. Cela dit, comme toutes créations humaines, ces réseaux ont des failles exploitables par des cybercriminels. Ainsi, les réseaux informatiques peuvent être fragilisés créant de grandes failles de sécurité. Néanmoins, il existe des procédés qui servent à rendre sain et sûr l’usage de ces outils révolutionnaires. Découvrez comment protéger votre réseau des cyberattaques !

L’utilisation d’un réseau SD-WAN

Plus le temps passe et mieux la technologie évolue. Et si l’accès à un réseau WAN avait dans le passé montré plusieurs insuffisances et limites, aujourd’hui les nouveaux réseaux SD-WAN (Software-Defined Wide-Area Networking) changent la donne. SD-WAN est une technique logicielle qui permet de rendre les réseaux étendus plus intelligents et beaucoup plus flexibles. Pour une expérience optimale de connexion à internet via un réseau SD-WAN, le site https://www.nomios.fr/partenaires/forcepoint offre une excellente indication.

Contrairement à n’importe quel routeur lambda, cette innovation technologique rend votre réseau plus fiable en renforçant sa sécurité. En effet, le SD-WAN est doté de VPN multiplexés permettant ainsi aux entreprises et aux organisations de segmenter et d’isoler leur trafic. Cela rend le piratage de leurs données impossible. Il est par ailleurs équipé d’une microsegmentation améliorant considérablement la sécurité du réseau. Il limite aussi les mouvements latéraux probables des pirates en cas de faille.

La microsegmentation procure aussi un contrôle parfait sur le trafic est-ouest. Cela permet une utilisation plus sure des applications se trouvant dans les data centers ou dans le cloud. Le piratage de vos données via les applications sera donc très difficile pour ne pas dire impossible. Toutefois, le plus important, c’est certainement la rotation de clé de cryptage. Elle se fait automatiquement sans intervention manuelle réduisant ainsi de manière drastique toute compromission et toutes actions malveillantes. 

Il faut noter que l’utilisation du SD-WAN n’est pas la seule manière de limiter le champ d’action des cybercriminels. Il en existe d’autres !

Changer régulièrement le mot de passe de son réseau

Cela peut paraitre négligeable, mais en réalité, c’est bel et bien une méthode simple et efficace pour contrer les cyberattaques. La première méthode qu’utilise un hacker pour se glisser dans votre réseau c’est d’abord le décryptage de votre mot de passe. Et si ce dernier se révèle trop simple ou inchangé, cela constitue une porte grande ouverte pour le cybercriminel.

L’objectif, c’est donc de leur compliquer la tâche le plus possible. Et pour ce faire, il faut avoir un mot de passe complexe comportant plusieurs caractères (au moins 15) composés de chiffres, de lettres et de certains caractères spéciaux. Un mot de passe de ce genre prendrait nécessairement des mois avant d’être craqué. Cela vous laisse le temps de le renouveler au moins une fois par semaine. Ce faisant, vous empêchez les hackers de s’introduire dans votre réseau par l’intermédiaire de votre mot de passe.

Le respect de toutes ses consignes garantira du mieux possible la fiabilité et la sécurité de votre réseau. Mieux, cela empêchera toute intrusion susceptible de nuire !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.